la camarguaise

 

Paru aux éditions Belfond en avril 2002, 316 pages

 

Résumé : 

 

À la mort de François Valence, sa petite-fille Jordane a repris en main la destinée du Biloba, la bastide familiale en plein cœur des somptueux paysages de Camargue. Mais comment la seule exploitation des champs d’iris, des moutons mérinos et des chevaux andalous pourrait-elle sauver de la ruine un si lourd héritage ?

Déchirée à l’idée de perdre son domaine guetté par les huissiers, mais trop fière pour accepter l’aide de Lionel, son mari dont elle est séparée, la jeune femme décide de transformer le Biloba en hôtel de luxe : un choix douloureux, violemment critiqué par son entourage. Au sein des dynasties arlésiennes, on n’aime guère les touristes…

Tandis que des intrigues se nouent autour du devenir du Biloba, la beauté et la fougue de Jordane font tourner les têtes et chavirer les cœurs : celui de Lionel, qui n’a pas perdu espoir de la reconquérir, mais aussi celui de deux hommes, deux frères que tout sépare, et qui vont se disputer son cœur…

 

Mon avis :

 

Quelle douce et agréable surprise que ce roman! J'ai déjà lu plusieurs écrits de cette auteure et j'avais peur de retomber dans les mêmes clichés. Eh bien non! Certes, on a toujours une femme forte qui assume avec courage ses choix. Ici, nous sommes en présence de Jordane Valence qui est seule à gérer le domaine familial du Biloba. Entre son élevage de chevaux et la gestion de la bastide, la jeune femme ne touche plus terre financièrement parlant.

Comme elle ne veut pas vendre le somptueux domaine, elle décide de le transformer en hôtel de luxe. Seul son mari, Lionel, l'encourage. De mari, il n'en a plus que l'appelation car ils vivent tous les deux séparement depuis quelques temps déjà. De plus, il ne se passe plus rien entre eux et Jordane n'éprouve plus aucun sentiment amoureux à son égard. Cette relation complexe et compliquée est un des attraits du livre développé par l'auteure. Comment se quitter alors qu'on éprouve encore de l'affection pour l'autre? Jordane saura s'affranchir et reprendre sa liberté.

On ne peut qu'éprouver de l'empathie pour chaque personnage. En effet, chacun a un aspect de sa personnalité qui le rend attachant. Nora et sa mystérieuse maladie qui la ronge aussi bien physiquement que mentalement. Lionel, l'amoureux transi, qui sait que même si tout espoir est perdu, tentera le tout pour le tout. Robin, l'amoureux fougueux qui fera des déclarations enflammées. Cécile qui sacrifie son amour-propre au profit de sa liaison. Isabelle, la mère marginale, qui est présente quand il le faut. Et enfin le mystérieux Pascal, qui nous réserve bien des surprises. 

Cette lecture est des plus agréables en ce début d'été. La description de la Camargue et ses traditions donne des envies d'évasion et de vacances. Le seul regret que j'ai c'est que la fin nous laisse avec des interrogations en suspens. 

Merci à Clédesol d'avoir choisi ce livre pur moi pour notre challenge Livr'a deux pour Pal'addict.