zelda

Paru aux éditions Michel Lafon en mai 2013, 424 pages 

 

Résumé : 

 

Elle a 17 ans, c’est une belle du Sud, petite dernière d’une famille bourgeoise de Montgomery, exubérante et fantasque. Quand elle le rencontre lors d’un bal, il a 21 ans, porte l’uniforme et veut vivre de sa plume. Bravant les conventions, elle part l’épouser à New York, quelques jours après la sortie de son premier roman, L’Envers du paradis. Le livre est un immense succès, et les deux amoureux deviennent instantanément célèbres, propulsés dans un tourbillon de fêtes effrénées entre Long Island, Paris et la Riviera française. Elle, c’est Zelda ; lui, c’est Scott : ils viennent d’entrer dans la légende.
Mais l’insouciance de la vie mondaine, les dépenses folles et les flots de champagne détruisent l’harmonie du couple. Tandis que Scott sombre dans l’alcoolisme, la délaisse et l’accuse de tous les maux, Zelda lutte corps et âme pour exister. Écriture, peinture, danse, elle cherchera éperdument son identité jusqu’à en perdre la raison, et disparaîtra de façon tragique dans l’incendie de son dernier asile. Toute sa vie, elle sera restée dans l’ombre de l’homme qu’elle a aimé à la folie. Ce roman lui rend enfin sa voix.

 

Mon avis : 

 

Quelle vie que celle de Zelda! Mouvementée, riche en évènements, rencontres et déménagements! 

Dès les premières pages, cela commence très fort. Zelda vit séparée de Scott et laisse entendre qu'elle a fait un séjour en hôpital psychatrique. Je ne connaissais rien de sa vie et celle de Scott, avant d'entamer cette lecture. Je me suis donc laissée aller à la découverte de ces deux personnages pas comme les autres. Au gré de mon avancement, je me suis documentée mais difficile de démêler le vrai du faux concernant ce couple mythique et atypique. 

Au départ, Zelda nous apparaît comme une jeune fille un peu insouciante et qui aime s'amuser. Puis elle rencontre Scott, elle nous décrit la naissance de ses sentiments. Ils mènent une vie trépidante ponctuée de fêtes jusqu'au bout de la nuit, le tout largement arrosé d'alcool. Mais à trop mener la grande vie, ils sont toujours à flux tendu côté finances. 

Scott est très dominateur, il impose ses choix sans discussion. Il m'a énervée au possible. Comme dit l'auteur, il y a l'équipe Zelda et l'équipe Scott. Je suis définitivement de la team Zelda. Je n'ai pas supporté le comportement de Scott. Ils sont toujours à fuir les leiux de distraction. Mais finalement ils retombent toujours dans leurs travers. 

Le couple décline sérieusement une fois arrivé en France. Cela empire quand Scott s'entiche d'Hemingway. J'ignorais totalement que ces deux auteurs s'étaient côtoyés et fréquentés. Mais ici Hemingway est tout simplement imbuvable. 

C'est un très bon roman, on ne s'ennuie pas une seconde. Le rythme est soutenu en alternant chapitres courts et plus longs. Le style est fluide, de sorte qu'on est facilement emporté par l'histoire. 

Zelda n'a pas eu une vie facile et m'a inspirée beaucoup de compassion.