les soeurs andras

Paru en 2012 aux éditions Marabooks Poche

 

Résumé : 

 

Trois sœurs, élevées au milieu des livres par un père excentrique, obsédé par Shakespeare au point de les avoir baptisées de prénoms d’héroïnes du célèbre dramaturge, rentrent au bercail pour s’occuper de leur mère malade. Mais qu’ont véritablement en commun l’aînée si timide et casanière, la séduisante et mystérieuse cadette, et la benjamine bohème ? Pourquoi Rose ne parvient-elle pas à abandonner sa ville natale pour rejoindre son fiancé qui a décroché un poste de professeur en Angleterre ? Pourquoi Bean a-t-elle quitté si précipitamment New York pour revenir s’installer à Barnwell, la petite ville universitaire qu’elle déteste tant ? Et pourquoi Cordy réapparaît-elle soudainement après avoir erré pendant des années, enchaînant petits boulots et aventures sans lendemain ? Au cours de ce long été qu’elles passeront toutes ensemble à Barnwell, les filles Andreas découvriront que leurs sœurs, leurs parents et leur petite ville natale pourraient leur offrir bien plus qu’elles ne croient…

 

Mon avis :

J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune organisée sur Livraddict par Ingrid. La date butoire était le 18 novembre et je ne l'ai fini qu'hier soir.. Faute de temps, je n'ai pu le lire plus vite. Presque un mois pour terminer un livre, une éternité que ça ne m'était pas arrivé! Alors contrairement à beaucoup qui ont trouvé le rythme assez lent, je n'ai pas été gênée. Sûrement parce que je lisais petit bout par petit bout. J'ai beaucoup aimé cette histoire fraternelle. Chaque soeur aime l'autre mais de là à vivre ensemble, cela s'avère vite compliqué. 

Ce qui m'a plu c'est leurs histoires torturées, elles sont toutes en quête de perfection et de fait elles sont toutes assez malheureuses. Le retour à Barnwell ne les enchantent pas plus que ça. Les citations à tout va de Shakespeare m'ont un peu agacée par moments. 

Ma soeur préférée est Cordy, elle essaye à tout prix de s'en sortir. C'est la soeur bohême. J'ai moins aimé Rose qui veut que tout soit toujours parfait et qui est sujette aux angoisses dès que son petit monde ne tourne pas rond. La maladie de leur mère va indéniablement les rapprocher. Elles se redécouvrent.

Avec le recul, j'ai tout de même l'impression que l'action est très lente. Car au final, il ne se passe pas grand chose. Par contre, la narration m'a perturbée voire dérangée. Un récit à plusieurs voix mais il n'y a pas d'alternance de point de vue et on ne sait jamais précisément qui raconte quoi. 

Mais d'une façon générale, j'ai apprécié cette lecture. Merci à Ingrid pour l'organisation. J'essayerai d'être plus rapide la prochaine fois :)